Sommaire Carte Index Recherche Nouvelles Archives Liens A propos
[Barre Superieure]
[Barre Inferieure]
Ce document est disponible en: English  Castellano  Deutsch  Francais  Nederlands  Turkce  

convert to palmConvert to GutenPalm
or to PalmDoc

[Photo de l'auteur]
par André Pascual

L´auteur:

Dessinateur industriel d'origine,maintenant professeur de productique,il enseigne la CAO. L'infographie,principalement 3D,est l'une de ses passions.



Sommaire:

La Pseudo 3D avec Gimp

[Illustration]

Résumé:

Gimp est un logiciel exclusivement 2D,mais avec un peu de ruse,grâce aux nombreux outils dont il dispose,il est possible de créer une image en pseudo 3D.






[Figure 1]


Pour parvenir au résultat de l'exemple donné en Figure 1, quatre étapes sont nécessaires:

  1. Créer un fond avec effet de perspective pour le sol
  2. Créer un texte avec effet de loupe sur le mur vertical
  3. Créer une pseudo-sphère réfléchissante
  4. Peaufiner en ajoutant des ombres et des reflets spéculaires et de lentille.
 

Créer le fond

 

Choisir le motif

On supposera que le motif "circuit" est disponible dans Gimp. Si ce n'est pas le cas, n'importe quel autre motif (dont la liste, dans Gimp, apparaît en cliquant sur <File><Dialogs><Patterns> ou en tapant [Shift+ Ctrl+ P] ) fera l'affaire. Dans cette liste, cliquer sur une vignette a pour effet de produire son affichage en taille 1:1 sous le curseur et d'indiquer le nom du motif que l'on vient ainsi de sélectionner.

Si l'on veut reproduire exactement l'exemple proposé, et que le motif "circuit" n'existe pas dans Gimp, il faut le réaliser. Pour cela, ouvrir Gimp, charger le fichier /opt/kde/share/wallpapers/circuit.jpg et le sauvegarder avec l'extension "pat", choisie dans la liste des formats <By extension> de la boîte <Save Image>, tel que /usr/local/share/gimp/patterns/circuit.pat.

Ce motif sera disponible lors du prochain lancement de Gimp. Il est à noter que les chemins indiqués ici sont ceux de KDE 1.1.1 et de Gimp 1.0.4 installés sur une Mandrake 5.3; ils peuvent différer dans d'autres distributions.

Avant de commencer, rappelons que si l'on ignore la signification d'une icône de la boîte à outils, il suffit de laisser le pointeur quelques instants sur l'icône en question pour voir apparaître une bulle d'aide. Rappelons également qu'un double-clic sur une icône ouvre la boîte de dialogue <Tools options> spécifique à l'outil choisi. Rappelons encore qu'un clic-droit sur l'image en cours ouvre les menus déroulants contenant tous les outils de manipulation, de la sauvegarde à l'édition en passant par les filtres et autres Script-Fu... Et rappelons enfin que si la procédure qui suit fait référence au menus activés par la souris, toutes les commandes citées peuvent être exécutées à l'aide de raccourcis dont certains sont habituels pour: nouveau, ouvrir, fermer, quitter, copier, coller, couper, annuler, refaire...  

Préparer les fonds

C'est fait.

Comme il faudra une image pour le mur et une pour le sol, sauvegarder le travail en jpeg quality 1.00 (sans compression; on compressera l'image finale) d'abord en 1.jpg, puis de nouveau sous 2.jpg. On dispose alors de deux images identiques, 1.jpg et 2.jpg, l'image 2 étant affichée à l'écran. Elle va servir à créer le sol.(Voir Figure 2)



[Figure 2]


 

Créer le sol

L'image finale aura une dimension de 400x400 (choix arbitraire). On peut donc déformer 2.jpg, actuellement à l'écran et qui est bien plus grande (640x480), en s'aidant des guides magnétiques. Ceux-ci sont dissimulés dans les règles bordant l'image. Il suffit pour cela de cliquer sur un règle et, en maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris, de déplacer le pointeur sur la zone de travail pour voir une ligne pointillée rouge se déplacer, horizontalement ou verticalement selon la règle sur laquelle on a cliqué. En relâchant la pression sur le bouton, on dépose la ligne à l'endroit voulu. Un index se déplaçant sur la règle en même temps que la ligne aide à sa dépose à une distance précise de l'origine (indiquée en pixels; 1 graduation= 10 pixels). Cette ligne pointillée devient bleue lorsqu'elle est désélectionnée: il s'agit d'un guide magnétique lequel attirera le pointeur de la souris, ou le bord d'une sélection, lorsqu'on s'en approchera.

 

Créer le mur frontal

 

Assembler mur et sol

 

Créer le texte

 

Produire un texte-logo

 

Assembler le texte

 

Créer la sphère réfléchissante

 

Préparer le reflet

La sphère doit réfléchir le texte appliqué au mur frontal, c'est à dire que celui-ci doit apparaître inversé par rapport à l'original, et incurvé sur la sphère.

 

Dessiner la sphère proprement dite

Maintenant, c'est plus délicat.

 

Assembler sphère et décor

 

Peaufiner l'ouvrage

C'est la partie du travail qui reflète le plus la sensibilité, ainsi que le doigté, du créateur. Aussi ne donnerai-je que des conseils généraux afin que la créativité de chacun s'exprime. Faisons un constat pour continuer: les lettres du logo "LOUPE" reçoivent un éclairage horizontal venant du côté gauche de l'image (observer les ombres). La sphère doit donc être logiquement éclairée de la même manière; en conséquence, elle doit projeter sur le sol une ombre résultant de cet éclairage, et avoir une portion de sa surface dans l'ombre.  

Créer une ombre sur la sphère

 

Créer l'ombre portée sur le sol

 

Créer un reflet spéculaire à la sphère

La lumière venant de gauche, toute la bordure gauche de la sphère doit être plus lumineuse.  

Créer un effet de lentille

La lumière frappant la sphère est projetée dans l'objectif de l'appareil sensé photographier la scène, produisant ainsi une aberration optique, appelée "Lens flare".  

La dernière touche

On peut encore fignoler en ajoutant quelques points de lumière grâce à double-clic> Filters> Light Effects> Super Nova avec des paramètres tels que Radius 2 ou 3 et Spoke 50 sur les lettres de verres proches du trajet lumineux. Quant aux couleurs de ces points, c'est affaire de goût.  

Conclusion

Voilà. L'oeuvre est presque terminée. J'écris presque parce qu'en regardant bien dans les coins, il doit sûrement subsister des défauts, des approximations... Tout créateur ne pourra en détacher son regard et il n'aura de cesse, grâce à ses recettes personnelles, que de les gommer autant que faire se peut.

Que chacun s'y amuse.

Car Linux, plus Gimp, plus l'envie de créer, est une source d'amusement à ne pas négliger.  

Discussion sur cet article

Chaque article possède sa page de discussion. Vous pouvez y soumettre un commentaire ou lire ceux d´autres lecteurs:
 page de discussion 

Site Web maintenu par l´équipe d´édition LinuxFocus
© André Pascual, FDL
LinuxFocus.org

Cliquez ici pour signaler une erreur ou envoyer un commentaire Ó Linuxfocus

2001-03-18, generated by lfparser version 2.8